Liberalisation et competitivite de la filiere arachidiere au Sénégal

Au bout d’une décennie de Nouvelle Politique Agricole, l’économie
arachidière se trouve dans une situation de morosité sans précédent. Et comme l’a bien reconnu le rapport du Groupe de Reflexion Stratégique, qui a été mis sur pied par le ministre de l’agriculture, il faudra, pour relancer le secteur, rompre avec les approches productivistes, qui consistent à vouloir augmenter les surfaces et les productions sans trop se soucier de la rentabilité au niveau de tous les stades de la filière. Les politiques de prix et de commercialisation font partie des facteurs principaux qui affectent les niveau de rentabilité et de compétitivité au sein de la filière arachidière. La réforme de ces politiques devra donc nécessairement faire partie du débat sur la relance du secteur. Le présent papier se propose d’analyser les effets d’une éventuelle réforme de ces politiques sur les incitations à la production et la rentabilité dans le secteur de transformation. Les résultats indiquent qu’une libéralilsation des marchés, sans une réduction substantielle des coûts de commercialisation observés dans le secteur privé, pourrait avoir des conséquences sérieuses pour la compétitivité du secteur de transformation. D’où le besoin d’accorder suffisamment d’attention en cas de libéralisation à l’emergence d’un secteur privé de commercialisation competitif et efficient. Les résultats indiquent également qu’une libéralisation effective des politiques de prix et de commercialisation doit nécessairement aller de pair avec une amélioration de la productivité et une forte réduction des coûts unitaires de production dans le secteur de transformation. Force est donce de reconnaître que le problème de la filière est loin d’être uniquement un problème de prix et de système de commercialisation ou de production.

Author: 
Badiane, Ousmane
Published date: 
1997
Publisher: 
International Food Policy Research Institute (IFPRI)
Series number: 
17
PDF file: