Rôle de la diversification a l'echelon des exploitations agricoles dans l'adoption de technologies modernes au Brésil

Les résultats de la technologie moderne en matière d’augmentation des rendements agricoles sur des sols au potentiel élevé connaissent une réussite éclatante, au point où les chercheurs et les décideurs s’empressent d’employer les intrants modernes sur des sols peu fertiles. Toutefois, l’application de technologies de la révolution verte sur des sols peu fertiles reste souvent décevante. Non seulement l’augmentation des rendements est inférieure et plus disparate que ceux relevés sur des sols au potentiel élevé, mais les coûts environnementaux en termes de dégradation des sols et notamment de déperdition d’espace forestier sont élevés. Quelles modifications serait-il nécessaire d’apporter à la politique et aux technologies pour relever la productivité, de façon efficace et durable, de ces sols peu fertiles ?

Les technologies sont d’ordinaire élaborées en visant des cultures précises. Ainsi, les agriculteurs qui décident d’adopter une technologie moderne se trouvent parfois amenés à modifier également leur gamme de produits. En revanche, les agriculteurs qui produisent certaines denrées d’importance dans leur région décideraient d’adopter une nouvelle technologie selon qu’elle convienne, ou pas, aux cultures qu’ils produisent déjà. Puisque la technologie moderne exige d’ordinaire d’avoir recours à un plus grand nombre d’intrants, la disponibilité de ces derniers constitue donc un facteur crucial, notamment si l’infrastructure nécessaire à la production ou au transport du produit en question est lacunaire. Selon les recherches, les exploitations agricoles ayant enregistré une augmentation marquée de leurs rendements sont celles spécialisées dans une gamme de produits restreinte, en l’occurrence ceux pour lesquels les progrès technologiques sont les plus prononcés.

Le rapport de recherche n 104, Rôle de la diversification à l’échelon des exploitations agricoles dans l’adoption de technologies modernes au Brésil, de Marc Nerlove, Stephen Vosti et Wesley Basel, est axé sur la relation entre l’adoption des technologies et les décisions des agriculteurs d’un côté, et la gamme de produits et la diversification des intrants de l’autre, c’est-à-dire quelles denrées ou quel cheptel produire, et dans quelles proportions. Le rapport s’interroge sur les questions suivantes : la production de certains types ou de certaines gammes de produits encourage-t-elle ou entrave-t-elle l’utilisation de technologies modernes ? La culture exclusive de certains produits réduit-elle ou amplifie-t-elle l’utilisation d’intrants modernes ? Les agriculteurs qui ont modifié profondément leur gamme de produits sont-ils plus à même d’avoir recours de façon intensive à des technologies modernes ?

Author: 
Nerlove, Marc
Vosti, Stephen
Wesley Basel
Published date: 
1996
Publisher: 
International Food Policy Research Institute (IFPRI)
Series number: 
104
PDF file: 
application/pdf icon
ab104fr.pdf(83.3KB)