Comportement des prix sur les marches de maïs des Philippines

implications pour l'efficacite des marches

Les perspectives d’avenir du maïs aux Philippines semblent brillantes. L’augmentation de la demande d’aliments pour le bétail et la volaille, activée par la croissance de la demande de viande induite par le revenu sont à l’origine de la forte accélération de la croissance du maïs. Toutefois, les chances de réalisation du potentiel de développement sont fonction de l’efficacité du système de commercialisation et de détermination des prix en vigueur. Dans le Rapport de recherche No 101 intitulé Pricing Behavior in Philippine Corn Markets: Implications for Market Efficiency (Comportement des prix sur les marchés de maïs des Philippines: implications pour l’efficacité des marchés), Meyra Sebello Mendoza et Mark W. Rosegrant examinent cette question en déterminant la vitesse avec laquelle les signaux de prix sont communiqués d’un marché à l’autre et en quantifiant l’incidence des informations récentes sur le processus de détermination des prix. En déterminant si l’information sur le marché est transmise complètement et en temps voulu aux cultivateurs de maïs philippins, ils identifient des contraintes éventuelles auxquelles se heurtent les agriculteurs.

Au fil des années, le maïs est devenu une denrée de plus en plus importante, qui remplace le riz qui, traditionnellement est la principale denrée alimentaire de base. La part du maïs dans la superficie totale moissonnée s’est accrue, passant de 25 % en 1972 à 32 % vers 1991, tandis que la superficie couverte par le riz a été ramenée de 33 % à 28 % (Figure 1). La part du maïs dans la valeur ajoutée du secteur agricole s’est accrue de 3,9% par an mais la part du riz, principale denrée alimentaire, s’est accrue de 3,3% durant la même période.

Author: 
Mendoza, Meyra Sebello
Rosegrant, Mark W.
Published date: 
1995
Publisher: 
International Food Policy Research Institute (IFPRI)
Series number: 
101
PDF file: