Réforme économique en Europe et dans l'ex-Union Soviétique

implications pour les marchés internationaux de produits alimentaires

Les réformes de politiques économiques au lendemain du cycle des négociations commerciales multilatérales de l’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT) qui se sont déroulées en Uruguay devraient aboutir à une réduction des exportations de produits alimentaires en Europe occidentale. La transition vers des systèmes d’économie de marché en Europe de l’est et dans l’ex-Union soviétique y accroîtra-t-elle la production agricole, pour enfin compenser la réduction en Europe occidentale et créer des excédents alimentaires pour l’ensemble de la région? Quels effets ces changements auront-ils sur les secteurs ruraux des pays en développement? Roy Tyers qui aborde ces questions sous un angle quantitatif dans le Rapport de recherche No. 99 intitulé Economic Reform in Europe and the Former Soviet Union: Implications for International Food Markets (Réforme économique en Europe et dans l’ex-Union Soviétique: Implications pour les marchés internationaux de produits alimentaires) conclut que les exportations agricoles dans les pays d’Europe de l’est et de l’ex-Union soviétique pourraient augmenter suffisamment pour largement compenser le recul des exportations résultant des réformes mises en oeuvre en Europe occidentale. Tyers estime que les exportations de céréales de l’Europe et celles de l’ex-Union soviétique réunies pourraient accroître l’offre mondiale à hauteur de 44 millions de tonnes d’ici à l’an 2000, ce qui entraînerait une baisse des prix mondiaux des produits alimentaires.

Author: 
Tyers, Rodney
Published date: 
1994
Publisher: 
International Food Policy Research Institute (IFPRI)
Series number: 
99
PDF file: 
application/pdf icon
ab99fr.pdf(122.6KB)