Indice de la faim dans le monde 2011 Généralités et principaux constats

  • L’Indice de la faim dans le monde 2011 (GHI – Global Hunger Index) est calculé pour 122 pays en développement et pays en transition pour lesquels des données sur les trois composantes de la faim sont disponibles.

  • Le GHI de cette année reflète des données allant de 2004 à 2009, les plus récentes dont on dispose au niveau pays pour les trois composantes du GHI. Il donne donc une image non pas du présent mais du passé récent.

  • Les trois indicateurs composant l’indice sont combinés avec un poids égal en un score unique : la proportion de la population qui est sous-alimentée, la prévalence de l’insuffisance pondérale des enfants de moins de cinq ans et le taux de mortalité des moins de cinq ans.

  • Une élévation du score GHI indique une aggravation de la faim, tandis qu’une diminution est le signe d’une amélioration de la situation (réduction de la faim).

  • Au niveau mondial, le GHI 2011 a chuté de 26 % par rapport à son niveau de 1990, son score passant de 19,7 à 14,6.

  • Le Gabon affiche le meilleur (plus faible) score pour le GHI 2011, suivi par Maurice et le Paraguay (quasiment à égalité), la Chine, le Salvador et la République kirghize (tous trois ex aequo), Trinidad et Tobago, la Colombie, ainsi que le Maroc et le Pérou (également à égalité).

  • L’Asie du Sud et l’Afrique subsaharienne ont les niveaux de faim les plus élevés, avec des scores régionaux respectifs de 22,6 et 20,5.
    Par rapport au GHI de 1990, le score du GHI 2011 de 15 pays a diminué de 50 % ou plus.

  • Toujours par rapport au GHI de 1990, 19 pays sont sortis des deux catégories inférieures, « extrêmement alarmant » et « alarmant ».
    En valeur absolue, ce sont les GHI 2011 de l’Angola, du Bangladesh, de l’Éthiopie, du Mozambique, du Nicaragua, du Niger et du Vietnam qui ont le plus progressé (diminué) par rapport à 1990.

  • En pourcentage de diminution des scores entre les GHI de 1990 et de 2011, les plus fortes améliorations ont été enregistrées, par ordre d’importance, par : le Koweït, la Turquie, la Malaisie, le Mexique, la République islamique d’Iran, l’Albanie, le Pérou, le Nicaragua, le Ghana et les Fidji.

  • Inversement, les pays dont les score du GHI 2011 ont le plus augmenté en pourcentage par rapport au GHI de 1990, sont, dans l’ordre : la République démocratique du Congo, le Burundi, la Corée du Nord, les Comores, la Swaziland, et la Côte d’Ivoire.

  • Parmi ces six pays, la RDC occupe une place particulière : le score de son GHI a augmenté d’environ 63 %.

  • Le rapport 2011 reprend non seulement les GHI de 2011 et 1990, mais aussi les scores GHI pour deux autres périodes de référence, 1996 et 2001, mutuellement comparables.

Published date: 
2011
Publisher: 
International Food Policy Research Institute (IFPRI)
PDF file: