Rèsumè et conclusions

Abdulai Jalloh, Mbène Dièye Faye, Harold Roy-Macauley, Paco Sérémé, Robert Zougmoré, Timothy S. Thomas, Gerald C. Nelson
2017

La variabilité climatique est une réalité qui affecte les moyens de subsistance des populations rurales en Afrique de l’ouest aujourd’hui et constitue un défi croissant dans la région, ainsi que dans de nombreux autres région d’Afrique et même au-delà. Le changement climatique aura de graves conséquences pour les groupes pauvres et marginalisés parmi lesquels la majorité dépend de l’agriculture pour leur subsistance et qui ont une faible capacité d’adaptation. Les mauvaises récoltes dues aux conditions météorologiques, l’effondrement des filières de la pêche et de l’élevage et la perte d’animaux en plus de pertes de biens causent déjà des pertes économiques et portent atteinte à la sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest. Cette situation est susceptible de devenir plus désespérée et de menacer la survie de la majorité des agriculteurs pauvres à mesure que le réchauffement climatique se poursuit. Nourrir les populations de plus en plus croissante dans une sous-région ayant l’un des taux de croissance démographique les plus élevés au monde requiert une transformation radicale de cette agriculture, largement sous-développée, au cours des quatre prochaines décennies. L’un des défis majeurs est d’augmenter la production agricole chez les agriculteurs pauvres en ressources sans exacerber les problèmes environnementaux et faire en même temps face au changement climatique.