Sierra Leone

Raymond G. Johnson, Mohamed Kandeh, Abdulai Jalloh, Gerald C. Nelson, Timothy S. Thomas
2017
La Sierra Leone a une superficie de 72 325 kilomètres carrés et est limitée au nord par la République de Guinée, au sud et sud-est par la République du Libéria, et à l’ouest par l’Atlantique Nord. Le pays est divisé en cinq régions géographiques principales: le littoral, les basses plaines intérieures, le plateau intérieur, les montagnes et la péninsule de Freetown. Le littoral fait partie de la grande côte de l’Afrique centrale et de l’Ouest, une basse plaine de sable fin. L’orientation de la grande côte, au nord-ouest-sud-est, est fortement influencée par le cadre structurel et lithologique local. L’agriculture est le secteur le plus important de l’économie de la Sierra Leone, fournissant des emplois pour plus de 65 pourcent de la population active et contribuant pour environ 35 à 47 pourcent du produit intérieur brut (PIB) (Sierra Leone, Ministre de l’agriculture, des forêts et des pêches et de la sécurité alimentaire (MdFPSA) et le ministère des finances (MdF), 2004). Le riz est la culture vivrière de base en Sierra Leone, cultivé principalement par les petits agriculteurs. L’impact du changement climatique se fait déjà sentir dans le pays, à travers les sécheresses saisonnières, les vents forts, les orages, les glissements de terrain, les vagues de chaleur, les inondations et la pluviométrie modifiée. Comme indiqué dans le Programme Action National d’Adaptation de la Sierra Leone, ce sont les communautés pauvres qui souffrent le plus des impacts du changement climatique puisque que les inondations détruisent leurs récoltes et l’augmentation des sécheresses provoque des pénuries d’eau dans certaines régions du pays (Sierra Leone, ministère des finances et du développement économique (MdFDE), 2009).