La Matrice de Comptabilite Sociale de l'Economie Senegalaise en 2011

Ismaël Fofana, Mamadou Yaya Diallo, Ousseynou Sarr, Abdou Diouf
agrodep data report
2014

La matrice de comptabilité sociale (MCS) issue des comptes nationaux de 2011 offre un cadre comptable cohérent pour l’analyse des options stratégiques de croissance économique et d’emploi au Sénégal. Elle a été élaborée en trois étapes: d’abord, une matrice standard a regroupé trois tableaux des comptes nationaux de 2011, à savoir le tableau des ressources et des emplois, le tableau des opérations financières de l’Etat et la balance des paiements; ensuite, le traitement des données de l’enquête de suivi de la pauvreté au Sénégal de 2011 a permis une représentation détaillée des comptes de facteurs et de ménages; enfin, la procédure d’ajustement et d’équilibrage de la MCS a permis d’établir une cohérence entre les diverses sources d’information. La MCS de l’économie sénégalaise en 2011 présente 120 comptes répartis en 35 comptes de produits pour autant de branches économiques; 19 comptes de facteurs productifs dont 17 catégories de travail distingués selon les niveaux d’instruction et de formation des individus; 6 comptes de taxes et marges; 23 comptes institutionnels dont 20 catégories représentatives de ménages distinguées par milieu de résidence et par décile de consommation; et 2 comptes d’accumulation, dont la formation brute de capital fixe et les variations de stocks.