Evolution du role du secteur public dans une economie rizicole proche de l'autosuffisance

le cas du Bangladesh

Le Bangladesh, pays qui a connu des déficits alimentaires chroniques, semble proche de l’autosuffisance en riz. La production de riz, principale denrée alimentaire de basedu pays, s’est accrue au rythme de 2,7% pendant les années 80 tandis que la population a progres au rythme de 2,0%. L’écart entre la production et les besoins céréaliers de la population se réduit à l’évidence, malgré le fait qu’il faudra continuer à importer du blé pendant le reste de la présente décennie. (Figure 1).

La croissance durable et de plus en plus stable de la production de riz pendant les années 70 et 80 est étroitement liée à l’introduction de variétés à haut rendement, essentiellement le riz boro d’hiver, qui s’est accrue passant de 21% de la production de riz totale en 1972/73 à 35% en 1989/90. Les tendances en ce qui concerne l’augmentation et le recul de la production des deux principales variétés de riz, le riz aman et le riz boro, sont souvent contraires au cours d’une année donnée. Étant donné que la part de riz boro dans la production totale est plus grande, cette compensation intervenant au cours d’une même année permet un flux de production plus régulier et des variations saisonnières caractérisées par des fluctuations de prix plus lisses (Figures 2 et 3).

Author: 
Goletti , Francesco
Published date: 
1994
Publisher: 
International Food Policy Research Institute (IFPRI)
Series number: 
98
PDF file: 
application/pdf iconab98fr.pdf(133KB)